Arno Stern

Petite biographie

La vie d’Arno Stern se confond avec son oeuvre.

En 1946, à l’âge de 22 ans, il entre dans une institution pour orphelins de guerre. Il y fait peindre les enfants, et comprend immédiatement le rôle primordial du jeu qu’il provoque et pour lequel il invente un aménagement original.

Il installe ensuite un atelier à Paris (dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés), devenu célèbre, dans les années 50, sous le nom « Académie du Jeudi » et qui fonctionne là durant 33 années avant d’être transféré, en 1987, dans le quartier de la Madeleine.

Les médias, dans leur ensemble, se font l’écho des réalisations spectaculaires d’Arno Stern.

Arno Stern participe à des congrès (à Bristol comme expert technique de l’UNESCO) – à Berkeley, Barcelone, Trévise, Ravenne… et il donne d’innombrables conférences et des cours, à travers le monde, dans des Universités, des Musées, des Ecoles Normales, des Centres culturels…

Il crée des Ateliers dans des hôpitaux, tandis que des praticiens qu’il a formés en installent dans des IMP, des écoles, des Centres sociaux, des institutions culturelles…

La Ville de Paris met à sa disposition, pour dix ans, des locaux dans lesquels il réalise l’Ecole de Praticiens d’Education Créatrice, qui reçoit des élèves venus de pays proches et lointains. Il donne également des cours de formation en Suisse, en Allemagne, en Autriche, en Italie, en République Tchèque, en Espagne, au Venezuela, au Canada.

La vie d’Arno Stern se confond avec son oeuvre.

En 1946, à l’âge de 22 ans, il entre dans une institution pour orphelins de guerre. Il y fait peindre les enfants, et comprend immédiatement le rôle primordial du jeu qu’il provoque et pour lequel il invente un aménagement original.

Il installe ensuite un atelier à Paris (dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés), devenu célèbre, dans les années 50, sous le nom « Académie du Jeudi » et qui fonctionne là durant 33 années avant d’être transféré, en 1987, dans le quartier de la Madeleine.

Les médias, dans leur ensemble, se font l’écho des réalisations spectaculaires d’Arno Stern.

Arno Stern participe à des congrès (à Bristol comme expert technique de l’UNESCO) – à Berkeley, Barcelone, Trévise, Ravenne… et il donne d’innombrables conférences et des cours, à travers le monde, dans des Universités, des Musées, des Ecoles Normales, des Centres culturels…

Il crée des Ateliers dans des hôpitaux, tandis que des praticiens qu’il a formés en installent dans des IMP, des écoles, des Centres sociaux, des institutions culturelles…

La Ville de Paris met à sa disposition, pour dix ans, des locaux dans lesquels il réalise l’Ecole de Praticiens d’Education Créatrice, qui reçoit des élèves venus de pays proches et lointains. Il donne également des cours de formation en Suisse, en Allemagne, en Autriche, en Italie, en République Tchèque, en Espagne, au Venezuela, au Canada.

Témoin attentif d’une manifestation qu’il suscite dans les conditions exceptionnelles du Closlieu – c’est ainsi qu’il a fini par appeler l’atelier qui est aussi un laboratoire idéal pour la recherche – Arno Stern découvre la Formulation, l’explore, en saisit les mécanismes – mais ne se laisse jamais entraîner à l’interprétation.

 

Il étend le champ de ses études en séjournant auprès de populations épargnées en Mauritanie, au Pérou, au Niger, au Mexique, en Afghanistan, en Ethiopie, au Guatemala, en Nouvelle-Guinée.

Il fonde un nouveau domaine scientifique, la Sémiologie de l’Expression, et lui donne un cadre en créant, en 1987, l’I.R.S.E. (Institut de Recherche en Sémiologie de l’Expression)

Plusieurs centaines de praticiens ont été formés par Arno Stern. Nombreux sont ceux qui ont, directement ou indirectement, profité de ses découvertes. Le message d’Arno Stern interpelle tous ceux qui croient en ces qualités inexplorées de l’être humain auxquelles une pratique dépouillée d’artifices peut donner une expression naturelle, régénératrice, une attitude créatrice dans l’existence.

L’oeuvre d’Arno Stern jouit d’une grande notoriété dans les milieux de la pédagogie. Mais – les discussions, qui suivent chacune de ses conférences publiques, le prouvent – elle répond à une interrogation et une attente généralisées de plus en plus pressantes au moment-charnière de l’évolution de notre société.

Les découvertes d’Arno Stern mettent en lumière l’existence d’une manifestation primordiale sur laquelle pèse – par méconnaissance – une grave menace de disparition. Arno Stern propose de sauver des facultés humaines naturelles ignorées.

Il parlent d'Arno Stern

"[Ses découvertes] font d’Arno Stern un sémiologue doublé d’un ethnologue – sans doute l’un de nos derniers grands explorateurs – avec le nom duquel l’histoire qu’on enseigne doit désormais compter."

Jamil Jean-Marc DakhliaPrésident de l'Université de Sorbonne Nouvelle

Arno Stern apporte la seule preuve tangible que la notion de races humaines n’existe pas !

Albert JacquardDirecteur de l'Institut National des Etudes Démographiques

Arno Stern est un très grand scientifique, l’un des plus grands scientifiques que je connaisse, parce qu’il a fait précisément ce qui caractérise la science. Il ne croyait pas ce que les autres croyaient, il découvrait quelque chose dont les autres n’avaient même pas l’idée qu’on pouvait le chercher.

Prof. Dr. Gerald HütherLibrairie Nationale de Vienne

Je suis convaincu que les travaux d’Arno Stern représentent actuellement la voie la plus prometteuse pour étudier le jeu dans une perspective de recherche en santé primale. En ce qui concerne le potentiel pour la recherche, l’œuvre d’Arno Stern est unique.

Dr. Michel OdentDo we need midwives?

Tout comme Newton créa un instrument et découvrit une science, Arno Stern est à la fois le découvreur d’un nouveau domaine scientifique et l’inventeur de l’outil dans lequel il est possible de voir apparaître cette manifestation jusque là inconnue. Et tout comme la découverte des lois de la gravité conjointe à l’invention du télescope ont modifié de façon profonde notre compréhension de l’univers, la mise au point du Closlieu et la découverte de la Formulation modifient complètement notre manière d’aborder l’éducation, l’enfance et, plus largement, notre condition humaine.

André Stern

Quelques dates

Etapes importantes de l'oeuvre d'Arno Stern

Premier poste dans une maison d'enfants de l'OSE
Création et mise en œuvre du Closlieu et de la table-palette. Ce dispositif est le plus connu au monde en matière "d'atelier de peinture pour enfants". Arno Stern est sollicité par les Professeurs Heuyer, Lebovici, Delay et Volmat pour installer et faire fonctionner ce dispositif dans les hôpitaux de La Pitié-Salpétrière et de Sainte-Anne. Arno Stern est nommé expert de l'UNESCO.
Premières découvertes et recherches liées à la Sémiologie de l’Expression. Arno Stern ouvre, avec le soutien de la Ville de Paris, l'EPREC (école de praticiens d'éducation créatrice).
Voyages dans les contrées les plus reculées du monde à la rencontre des dernières des populations épargnées afin de les faire peindre pour la première fois et de collecter leur traces.
Découvertes du tout début de la Trace humaine grâce aux apports de celle qui deviendra son épouse, Michèle Stern.
Les découvertes d’Arno Stern induisent une toute nouvelles attitude envers l’enfant. Arno et Michèle Stern, avant même les découvertes récentes en neurobiologie, psychologie du développement, théorie de l’attachement etc., mettent en œuvre cette attitude de confiance dans les dispositions spontanées de l’humain : leurs enfants, André et Eléonore, grandissent dans cet environnement.
Fondation par Arno Stern de l’Institut de Recherche en Sémiologie de l’Expression Arno Stern.
Finalisation du vocabulaire spécifique à la Sémiologie de l’Expression : Closlieu, Jeu de Peindre, Formulation. Mise en œuvre de locaux permettant la conservation et l’étude des documents accumulés au cours des dernières décennies, ainsi que l’accueil de comités scientifiques et de cours de formation. Eléonore et André Stern deviennent les principaux collaborateurs d’Arno Stern. Numérisation des archives jusque-là conservées sous forme de diapositives.
Passage au tout numérique. Acquisition du matériel spécifique permettant de numériser, de traiter et d’indexer les 500 000 documents archivés. Arno Stern ne cesse de développer et d'adapter aux progrès techniques son programme de formation au métier de Servant du Jeu de Peindre.
Large travail de convergence scientifique mené par Arno Stern, André Stern et l’I.R.S.E.A.S. Utilisation du matériel numérique pour restructurer et approfondir les outils didactiques destinés aux cours de formation. L’I.R.S.E.A.S. devient l’unique dépositaire du fonds de documentation, des archives et du matériel didactique créés par Arno Stern et ses collaborateurs. Tout au long des ces années, Arno Stern n’a jamais cessé de publier de nombreux livres (traduits en diverses langues). Il a, parallèlement, mené un intense travail de communication par le biais de conférences, participations à des congrès et séminaires, et par d’innombrables interviews. Et il n'a jamais manqué une séance du Jeu de Peindre dans son Closlieu parisien.